RESSOURCES  / BLOG

Blog

  • Camille G.

La Boîte à Outils de T. Gordon : La fenêtre de perception !

Tout commence par une fenêtre...

Lors d'un atelier Gordon, nous découvrons différents outils de communication à utiliser selon les situations relationnelles. Ce ne sont pas des trucs ou des recettes magiques, car chaque situation est unique. Mais savoir repérer dans quel contexte nous nous trouvons nous permet d'utiliser le bon outil. C'est pour cela qu'en début d'atelier nous présentons ce que Gordon appelle « La fenêtre de perception ». L'idée avec cette fenêtre est d'aller observer à la fois le comportement de la personne et comment nous nous sentons face à ce comportement. Est-ce que dans le ventre, ça nous fait « oui » ou ça nous fait « non » ? Nous sentons-nous à l'aise face à ce comportement ?

Repérer le comportement

Il est important de noter ici que nous parlons de comportement, ce qui est différent du jugement. Un comportement est une situation que nous pourrions décrire comme si nous la filmions, ou comme si on la voyait par la fenêtre. Par exemple : manger avec les mains (comportement) / manger salement (jugement)être poli (jugement) / tenir la porte à quelqu'un (comportement) Prendre le temps d'analyser notre perception pour y voir un comportement plutôt qu'un jugement sera très utile quand nous aurons besoin de faire un message JE car ce message se basera sur des faits (à priori incontestables) et non pas sur des jugements (plus subjectifs et donc sujets à discorde ou même pouvant décrédibiliser notre message initial) Revenons-en à notre fenêtre de perception... Celle-ci se décompose en 2 parties et 4 sous-parties. Un visuel est disponible ici (Merci de me demander l'autorisation avant utilisation du visuel)

  • Si le comportement est acceptable, cela indique que nous ne rencontrons pas de difficulté et/ou que celui-ci n'a pas conséquence négative sur nous. >>> Nous sommes dans la partie supérieure de la fenêtre où nous pouvons soit accompagner l'autre sur ce qu'il vit, s'il en éprouve le besoin ; soit renforcer la relation par des messages JE.

  • Si le comportement est inacceptable, nous sentons bien que quelque chose nous dérange, et ce comportement risque d'avoir une conséquence concrète sur nous (perte de temps, d'argent, d'énergie?). >>> Nous sommes dans la partie inférieure et nous allons donc soit faire un message JE pour indiquer notre limite, notre ressenti, l'émotion vécue ; soit partir vers une résolution de conflit.

Cette fenêtre de perception servira tout au long de la formation pour adapter l'outil relationnel que nous utiliserons, avec une question essentielle : « A qui appartient le problème ? »

A qui appartient le problème ?

Se poser cette question nous permettra de situer dans quelle situation nous nous trouvons, et parfois de réaliser que nous faisons nôtre un problème qui en fait ne nous appartient pas ! Le but de l'atelier Gordon est d'accompagner l'enfant en ayant pour base une relation saine et authentique, en le laissant prendre ses décisions, en l'aidant à trouver sa solution si besoin. Être là pour l'aider à trouver SA solution lui permet de se responsabiliser dans ses choix, et un enfant capable de prendre une décision fera un adulte capable de décider et d'assumer ses choix et actes.

Ce n'est pas toujours facile en tant que parent d'une part de prendre un rôle d'accompagnant ou de simple consultant et d'autre part laisser l'enfant choisir une solution qui ne serait pas la nôtre mais c'est un VRAI cadeau que nous lui faisons en le laissant s'appropier la solution et en assumer les conséquences. Ceci est un résumé bien rapide de la fenêtre de perception et pendant l'atelier nous avons l'occasion de développer ces points et de nous entraîner à repérer les comportements, les situations en partant de vos expériences et vécus. Ecrit par Camille Goeusse, formatrice Gordon - lpcdc.fr