RESSOURCES  / BLOG

Blog

  • Les Ateliers Gordon

« Encore, encore ! » : Comment répondre au « toujours plus » des enfants lors des moments plaisir ?


Un enfant peut dire : "Encore, encore !" après avoir déjà reçu trois cadeaux d'anniversaire. Il peut vouloir continuer à jouer aux jeux vidéo et résister à prendre un bain ou à aller au lit après avoir déjà joué longuement. Il peut réclamer une autre boule de glace alors qu'il en a déjà eu plusieurs...

Vous reconnaissez peut-être votre enfant dans ces comportements et vous le trouvez ingrat, avide ou … capricieux !

Ces situations génèrent souvent des conflits entre parents et enfants lorsque le parent interprète ces demandes de toujours plus comme :

"Ma fille pense que je suis un mauvais parent qui ne lui offre pas assez de cadeaux".

"Je fais de gros efforts, mais pour cet enfant gâté, cela ne semble jamais suffisant !".

"Quand mon fils sera-t-il reconnaissant pour ce qu'il a et ce que nous faisons pour lui ?".

La confusion que font alors les parents est d’entendre une accusation à leur égard dans le désir qu’exprime l’enfant à ce moment-là ! Ils peuvent réagir par la colère, la contrariété, l’abattement, peut-être la culpabilité !


Entre l’enfant qui peut avoir du mal à gérer ses frustrations et le parent qui peut lui en vouloir … de lui en vouloir, l’émotion peut monter et envenimer la relation ... quel dommage, alors que l’on vit un bon moment !


Nous vous proposons une autre lecture de ces situations, en faisant plutôt l’hypothèse qu’en exprimant son « encore », l’enfant n’a pas comme intention de vous critiquer, et que cette demande n’est pas à prendre comme un reproche.

Derrière l’expression « Encore ! » l’enfant exprime simplement à la fois, le fait qu’il a ressenti du plaisir, et sa frustration, sa déception que ce qui lui procure ce plaisir cesse !

Ce que votre enfant essaie d'exprimer d’abord, c'est : "J'ai reçu de beaux cadeaux et cela m'a procuré un sentiment si agréable, que j'aimerais ressentir cela un peu plus longtemps".

En d'autres termes : Plus je reçois de cadeaux, plus longtemps je me sens satisfait.




Comment pouvons-nous gérer au mieux ces situations avec nos enfants et les accompagner ?


Le parent peut déjà ECOUTER le message exprimé par ce « encore », en aidant l’enfant à mettre des mots sur ce que cela signifie pour lui :

- "Tous ces cadeaux… c’est tellement agréable, hein ! Tu aimerais en avoir d’autres …

- "Cette boule de glace est si délicieuse que tu pourrais manger tout le pot !"

- "Tu aimes vraiment jouer à Fortnite avec tes amis. Tu pourrais y jouer toute la journée !".


Nommer le désir de l’enfant, le reconnaitre, ce qui ne signifie pas être d’accord pour autant, c’est déjà la première étape pour sortir d’une potentielle zone de tension telle que décrite ci-dessus.

Se dire et se rappeler que lorsque mon enfant dit « encore », c’est sa façon à lui de parler de LUI, de ce qu’il vit et ressent.

Etre présent et connecté à cela peut l’aider à mieux gérer ce moment de frustration lorsque la fin de la séquence « plaisir » arrive, et nous aider, nous, à ne pas trop partir dans de l’interprétation.


Après, à chaque parent de répondre à l’enfant dans ce qu’il pense être le mieux pour celui-ci.

Il ne s’agit surtout pas d’évaluer quelle réponse serait bonne ou pas, mais d’aider les parents à se positionner de façon un peu plus consciente peut être et alignée avec leurs valeurs, leurs besoins, à partir de cette lecture du comportement de l’enfant.


Deux pistes pour nous dans ces situations :

1 – Quand le « encore, encore » révèle une difficulté pour l’enfant à accepter ce que l’on nomme un principe de réalité, (l’arrêt d’un dessin animé, d’un jeu, sortir du bain, rentrer à la maison après avoir joué 3 heures avec son copain, arrêter les écrans ou ne pas dormir avec le portable dans la chambre …), nous pouvons nous dire que notre décision de dire NON ou de marquer une limite génère de la frustration.

Lorsque nous gérons cette situation de façon ferme et bienveillante, avec une communication claire et adaptée à son âge, nous apprenons à notre enfant qu’il n’est pas tout puissant et que le parent joue son rôle d’éducateur.


L’apprentissage de la frustration fait partie de l’école de la vie. Si elle est accompagnée par l’adulte, et surtout si elle s’adresse bien à des situations qui n’engendrent qu’un déplaisir ponctuel pour l’enfant, certainement qu’on aide alors l’enfant à grandir.



2 – Quand le « encore, encore » est l’expression de ce que l’on nomme un « besoin » essentiel pour l’enfant, comme se sentir aimé, apprécié, reconnu, en lien avec les autres, il s’agira alors de l’accompagner pour répondre au mieux à ce besoin, tout en s’autorisant à stopper un comportement avec lequel on n’est pas d’accord.


Un enfant qui déballe les cadeaux éprouve de la joie et du plaisir, la joie de jouer, de se sentir comblé, d'exister aux yeux des autres... et ressentir cette joie, c'est vital ! Nous aspirons tous à être heureux, et bien sûr l’enfant petit ne sait pas faire autrement que de réclamer plus de cadeaux. Le parent qui entend et reflète ce besoin peut alors proposer autre chose à l’enfant qui nourrira son besoin différemment.

Lorsqu’un ado veut jouer tard le soir à Fortnite avec ses copains, c’est probablement parce qu’il cherche entre-autre un lien, le sentiment d’appartenance à un groupe qui lui correspond : c’est un besoin essentiel … le groupe, pas Fortnite !

On négociera ensemble les règles, mais sur la base de l’acceptation du besoin de l'ado, ça change tout !


Une petite fille qui réclame systématiquement à manger lorsqu’elle s’ennuie peut exprimer le besoin que le parent passe plus de temps avec elle … les besoins sont parfois à décoder.


Faire la distinction entre désir, plaisir et besoin peut s'avérer délicat voire même complexe dans certaines situations, car les deux sont souvent entremêlés.


Participer à un Atelier Gordon Parents peut vous y aider : Vous y apprendrez les outils de l’Approche de Thomas Gordon, notamment l’Ecoute Active et la Reformulation, le Message-je d'affirmation, la Résolution des conflits sans perdant.



Article écrit par l'équipe des rédactrices des Ateliers Gordon et GTI