RESSOURCES  / BLOG

Blog

  • Léonie Perrey Nguyen

Le super pouvoir de l’écoute active au supermarché


Je suis toujours bluffée par l'efficacité de l’écoute active !

Laissez moi vous raconter ce qui s’est passé jeudi dernier, au magasin :

Après l’école, nous faisions un stop pour quelques courses avant de rentrer chez nous.

Nous sommes à la caisse.

Mon fils de 8 ans 1/2 regarde les bracelets en pierre naturelle exposés sur le comptoir

et là, je vous le donne en mille…

« Maman, on achète un bracelet ? »

Moi un peu distraite par les courses à ranger dans les sacs:

« Non, mon poussin».

Je ne m’interromps pas : il faut encore rentrer, ranger les courses, préparer le repas, j’ai la To Do de la fin de journée en tête et qui est loin d’être finie !!

« Maman, je veux un bracelet ! »

« Non non » et je continue le rangement.

« On achète un bracelet, Maman ? »

Enfin, je m’arrête… je perçois l’intérêt de mon fils pour ces bracelets, ça a de l’importance pour lui !…

Je m’approche et en touchant les petites boules de pierre avec lui , je dis :

« Ils sont beaux ces bracelets.

- Oui !

- C’est vraiment joli toutes ces couleurs.

- Oui !

- C’est vrai que ça donne envie d’en avoir un »

Il hoche la tête.

Il les regarde encore quelques secondes.

Puis il se détourne tranquillement.

Moi un peu désarçonnée… j’attends également quelques secondes…

Mais non, il est bien passé à autre chose !

Je paie et on rentre à la maison, moi un peu songeuse en repensant à ce qu’il s’était passé au magasin.

La posture d’écoute active m’a permis de décoder son message premier : à travers sa demande d’achat, c’était plutôt un besoin de partage qu'il exprimait. Partager son émerveillement devant ces jolis bracelets colorés.

(Bon pour cette fois… car parfois, mes enfants veulent vraiment acheter quelque chose… et accueillir par l’écoute active ne signifie pas forcément accepter la demande… mais ça, on en parlera dans une autre histoire ;-) ).

Quand je me suis enfin rendue disponible pour l’écouter (et ça a pris un peu de temps !), j’ai proposé reflet et reformulation, en me centrant sur l’émotion et le besoin de mon enfant (que je connais bien : il aime beaucoup les bijoux et les accessoires). Tout en me rapprochant physiquement et en accueillant, sans arrière-pensée ni volonté de faire diversion.

Rappelons-nous que le message premier est bien souvent « codé » :

L’enfant a-t-il vraiment envie de devenir propriétaire de ce joli bracelet (ou d’un ballon de baudruche, ou d’un jouet…) ?

Ou est-ce un besoin d’attention, de partage, d’être entendu dans ce qui le touche ou l’intéresse, qui vient s’exprimer par ce message codé ?

C’est lors des ateliers Gordon « Mieux communiquer en famille » que j’ai appris et développé mon savoir-faire en écoute active qui me permet d’accueillir les besoins de l’enfant.

Si puissante… et indispensable à avoir dans sa boîte à outils de parent !!



Par Léonie Perrey Nguyen, formatrice Gordon Sa Page Facebook