RESSOURCES  / BLOG

Blog

  • Les Ateliers Gordon

Les parents doivent apprendre à s'arrêter de parler et à écouter


Il y a une grande différence entre écouter les enfants et leur parler.


A peu d'exceptions près, la réponse type à un enfant qui vit un problème n'est pas d'écouter mais de parler. Les parents pensent qu'ils doivent dire quelque chose à l'enfant, lui transmettre un message.


Nous avons toujours été conscients que notre premier challenge en tant que formateur était d'aider les parents à identifier avec précision quels types de réponses verbales ils donnaient à leurs enfants quand ceux-ci leur exprimaient des problèmes.


Vous trouverez ci-dessous des exemples de dialogues inspirants pour devenir des écoutants efficaces.


Léo, un adolescent de 14 ans, explique à ses parents les problèmes que ses études lui causent :

"Je n'arrive pas à m'attaquer à mes devoirs. Je déteste ça. Et je déteste l'école. C'est ennuyant à mort. On ne vous apprend rien d'important dans la vie - juste des trucs inutiles. Quand je serai assez grand, je quitterai l'école. Il n'est pas nécessaire d'avoir été à l'école pour réussir sa vie."

>> Comment lui répondriez-vous ?


Voici quelques-uns des réponses types, avec l'obstacle à la communication correspondant :

  • "Pas question qu'un de mes enfants quitte l'école. Je ne le permettrais pas." >> Ordonner, commander, exiger

  • "Si tu quittes l'école, je te coupe les vivre." >> Menacer, avertir, mettre en garde

  • "Apprendre, c'est l'expérience la plus enrichissante qui soit." >> Moraliser, sermonner

  • "Pourquoi ne fais-tu pas un plan de travail pour tes devoirs ?" >> Conseiller, donner des solutions

  • "Avec un diplôme d'université, on gagne près de moitié plus que sans diplôme." >> Argumenter, persuader par la logique, faire la leçon

  • "Tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez et ce que tu viens de dire montre ton manque de maturité !" >> Juger, critiquer, blâmer

  • "Tu as toujours été un bon élève plein de possibilités." >> Complimenter approuver, louanger

  • "Tu parles comme un punk..." >> Humilier, ridiculiser, étiqueter

  • "Tu n'aimes pas l'école parce que tu détestes faire des efforts." >> Interpréter, psychanalyser, diagnostiquer

  • "Je sais ce que tu ressens, mais tu aimeras mieux l'école en dernière année." >> Rassurer, sympathiser, consoler

  • "Que feras-tu sans éducation ? Comment gagneras-tu ta vie ?" >> Enquêter, questionner

  • "Pas de problème, à table ! Comment marche le basket-ball en ce moment ?" >> Dévier, blaguer, esquiver

Si vous vous êtes reconnus, c’est juste la preuve que l'attitude type face au problème d'un enfant (ou d'un adulte) est de dire quelque chose.


Ces réponses typiques sont appelées des "obstacles à la communication" parce qu'elles bloquent souvent chez l'enfant (et chez l'adulte) toute poursuite de la communication.


Inspiré du livre "Parents Efficaces au quotidien" de Thomas Gordon





Pour développer ses compétences en écoute, voici plusieurs articles :

- Comment pratiquer l’écoute active avec les ados ?

- 5 clefs pour améliorer votre écoute

- Pourquoi est-ce si difficile d’écouter les autres... ? - L'écoute active

Tous les autres articles sur l'écoute : #Ecouteactive


Et pour vous entraîner et comprendre les blocages qui vous empêchent d'avoir une écoute active efficace, participez à un Atelier Gordon Parents !