RESSOURCES  / BLOG

Blog

  • Bérengère Leydier

Un stage Gordon Parents Efficaces, vraiment ?


L’atelier Gordon - Parents Efficaces, une formation de 28 heures pour apprendre à éduquer ses enfants...


Mais peut-on former des parents déjà parents et changer leurs attitudes ?


En 1970, quand Thomas Gordon, psychologue américain (1918-2002), écrit « Parents efficaces, les règles d’or de la communication entre parents et enfants » (Éditions Marabout pour la France), il pose judicieusement la question : « les parents peuvent-ils changer leurs attitudes ? »

Fort de quelques années d’expériences depuis la mise en place en 1962 de son programme inédit de formation des parents, il peut ainsi rassurer le lecteur : oui ! l’expérience de groupe, la liberté de parole et l’expression des émotions, ainsi que la mise en pratique répétée des outils de communication appris, permettent un changement profond des habitudes de langage des parents… pour autant que l’on accepte de se transformer.



Une évolution des mentalités qui ne date pas d’hier


Déjà en 1970, nous explique Th. Gordon, fleurissent des « groupes de développement humain, qu’il s’agisse de « "croissance personnelle", de rencontres de dynamique de groupe, de formation de cadres, de réunion de couples, d’atelier de familles, etc». Comme quoi, le raz de marée des stages bien-être et de développement personnel en tout genre n’est pas nouveau… Et les professionnels accompagnant ces groupes comprenaient que se jouait là une transformation profonde de la pensée lorsque l’atmosphère est suffisamment accueillante et bienveillante afin que rien n’entrave la liberté d’expression des participants.es.


Ce constat confirmait ainsi le courant de la psychologie humaniste, né dans les années 40 aux États-Unis, selon laquelle la personne est capable de mobiliser ses propres forces de croissance psychologique lorsque le thérapeute créé une atmosphère chaleureuse et empathique, avec la confiance absolue que cette personne peut mobiliser son potentiel et faire les bons choix pour elle-même.

Dans cette lignée, Carl Rogers (1902-1987) a formalisé le principe d’écoute active dans la relation d’aide basé sur 3 piliers : l’empathie, la congruence (authenticité) et l’accueil inconditionnel.


Thomas Gordon s’est inspiré de ce principe pour en faire un outil concret de communication efficace applicable dans les relations quotidiennes. Il a constaté alors les transformations humaines au sein de son programme éducatif à destination des parents : dans un cadre ouvert et détendu ces derniers, se sentant acceptés tels qu’ils sont, se mettent à partager leurs expériences du quotidien avec une grande authenticité. Sans peur d’être jugé, les sentiments émergent et les langues se délient... pour le meilleur et pas le pire, une fois n’est pas coutume, car le cadre et les valeurs du groupe ont été posés au départ : non-jugement, bienveillance, confiance, confidentialité, écoute, liberté de parole. « Les parents se rendent compte par l'expérience que des gens se préoccupent de leur bien être » continue Th. Gordon, et qu’ils partagent les mêmes galères que leur voisin ou leur voisine.


Et c’est cela qui change tout !

La liberté de dire, l’écoute active de l’animateur, la liberté d’expérimenter sans peur du jugement des autres, une bienveillance inconditionnelle, est ce qui caractérise les ateliers Gordon - Parents Efficaces et pourquoi cela entraîne une véritable transformation de ceux qui y participent en y mettant toute leur bonne volonté.



Une mise au point éclairante sur sa propre approche éducative.


Dans ce processus empathique, chacun peut alors faire le point sur le parent qu’il est et comprendre ce qui est efficace et ce qui ne l’est pas. En osant se confronter aux autres et en testant différentes postures (autoritaire, laxiste, démocratique), chacun peut réellement en expérimenter les conséquences émotionnelles. Cette compréhension somatique, grâce aux jeux de rôles et aux cas pratiques, permet peu à peu au parent de se connecter à ses émotions et donc de mieux comprendre et accepter en retour celles de son enfant se trouvant face à une difficulté, un chagrin ou lorsqu’un conflit éclate entre eux.


Les parents prennent conscience de ce qui renforce la relation ou la détériore, en particulier quand survient la pré-adolescence. Ils sont donc motivés et déterminés à changer. « J’ai rarement rencontré un parent qui ne désirait pas établir une bonne relation avec ses enfants » poursuit Thomas Gordon.



Un changement pour tous ?


Il est évident que l’on ne change pas malgré soi. Il faut d’abord reconnaître que quelque chose dysfonctionne dans ses relations avec les autres avant de décider d’y remédier. Il faut avoir envie de vivre des relations plus apaisées avec ses enfants et être conscient que, nous les parents, nous sommes aussi responsables par nos comportements des conflits récurrents et des tensions qui s’accumulent. Et malgré cette bonne volonté, il peut exister de fortes résistances à faire évoluer son modèle éducatif. Car celui que l’on a reçu en héritage peut être coriace. Thomas Gordon constate que pour certains parents « renoncer à un système de valeurs fondé sur la domination et la contrainte par l’autorité hérité de leurs parents » est difficile. Cependant le cadre bienveillant et non-contraignant de cette formation permet de réfléchir à ce système de valeurs, d’en écouter de différents qui peuvent fonctionner, de s’ouvrir à d’autres pistes pour trouver l’aide qui nous correspondra le mieux au moment où l’on en est sur son chemin de parent.


« Il semble bien que notre programme permet d’approfondir la connaissance de soi » poursuit Th. Gordon. D’autant qu’à sa suite, un suivi des parents est parfois proposé par le formateur et permet de travailler en profondeur à « résoudre les problèmes qui empêchent les parents d’employer efficacement les nouvelles méthodes qu’ils ont apprises ». C’est ce que propose, en France, l’association Les Ateliers Gordon, en plus de la diffusion et la transmission de cette approche. En effet des ateliers de pratique sous forme de jeux de rôle intéressent les parents ayant suivi un atelier Gordon - Parents Efficaces car cela permet de renforcer durablement ses compétences et nouvelles habilités de communication.


Quelques que soient les progrès et les évolutions de chaque parent, le processus de changement est de toute façon enclenché et chacun ira à son rythme dans le respect de ses possibilités.


Laissons le mot de la fin à Thomas Gordon : « Nos expériences nous apprennent que pour devenir plus efficaces dans l’éducation d’enfants responsables nous devons fournir un travail attentif et assidu (…). Mais, après tout, quelle tâche ne requiert pas de travail ? »


Bérengère Leydier

www.heureuxenfamille.fr

Accompagnante en parentalité, formatrice en efficacité relationnelle Approche Gordon (en cours d’accréditation)